Editorial/Le handball se trouve-t-il à la croisée des chemins ?

Entre une Fédération au bilan approximatif, une discipline qui repose sur des textes d’un autre âge et des clubs qui ont dû se compromettre, le handball peinerait de plus en plus à sortir de l’eau.

N’en déplaise à ceux qui pensent que tout va bien au handball. Mais l’honnêteté intellectuelle, et surtout l’honneur devrait pousser chaque handballeur à faire un bilan objectif de cette discipline et se dire « ah, nous avons tué nous-mêmes notre discipline ! ».

Nicole Assélé restera pour nous la meilleure dirigeante non seulement du monde sportif au Gabon en général mais surtout du handball. Pendant plusieurs années, le handball gabonais a fonctionné sur des roulettes. Oui dis donc, elle avait ses convictions et ses réseaux pour être au top ! Vive Nicoles Assélé !

Mais comment se fait-il qu’en une olympiade, le handball soit plongé dans un tel abîme ? Aucune Assemblée générale en quatre ans, bilan sportif à peine passable, des textes caducs alors que nous sommes à quelques mois du renouvellement des bureaux de la Lineph et de la Fédération.

Situation choquante pour certains anciens

Alors que le débat monte en intensité dans les différents forums du hand, Théodore Mbina, ancien entraîneur des Panthères et aujourd’hui président de la mutuelle des vétérans de l’Ogooué Maritime, ne cache pas son amertume et son inquiétude de voir le handball sombré de plus en plus.

Si selon lui la Fédération se plaît dans son manque de communication et son autarcie, il reste assez pessimiste sur la suite des événements qui attendent la discipline dans l’ensemble.

« Dans quelques mois, le mandat du bureau fédéral va arriver à terme. Tout le monde sait que le gros du problème réside dans les textes qui régissent le handball au Gabon. A mon avis les ligues, les clubs et les associations affiliées devraient, avant le renouvellement du bureau fédéral, amener la Fédération à convoquer une AG Extraordinaire en vue de la refonte de statuts de la fédération », a-t-il déclaré. Inédit mais on est au handball et au Gabon!!!

Pour le coach Mbina, « Aller à l'élection sans réviser les statuts nous conduira dans les mêmes problèmes. Si d'aventure on arrive à la fin du mandat sans que la Fédération ne se plie à cette exigence, les différents acteurs du handball peuvent saisir la tutelle aux fins de la mise en place d'un comité transitoire chargé de la rédaction desdits statuts. De nouveaux statuts et l'organisation des élections comme cela s'est fait au football. Cela se fait présentement en Athlétisme ». Parole d’un ancien ! On dirait même qu’il voit déjà même quelque chose !

La compromission a guidé certains dirigeants

Mais ici, on reste unanime que le mal du handball, c’est les handballeurs. Entre des dirigeants sans personnalité et affamés et ceux qui, parfois, donnent l’impression de ne pas savoir pourquoi ils ont créé des clubs, c’est la discipline qui se noie chaque jour.

Et l’ancien Mbina fustige « les responsables de clubs qui parlent derrière le rideau et beaucoup sont rentrés dans des compromissions et du coup, ils ont du mal à s'émanciper». « Comment concevoir qu’une structure à qui les clubs ont donné un mandat pour une olympiade n'ait pas tenu une seule AG durant le mandat? », s’interroge-t-il.

La discipline a été donc noyée par ses propres enfants ! Voilà qui est clair et qui devrait faire appel à des soins d’urgence et intensifs. Et cela passe par une remise en cause personnelle et généralisée, un état des lieux sans complaisance.

Certains ayant compris que la posture adoptée hier ne leur a rien apporté, le coach Mbina appelle donc les uns et les autres à faire marche-arrière pour venir laver le linge en famille.

« Pour ceux qui lisent la bible, on parle de repentance. Si j'ai pris conscience des mauvais actes que j'ai posés, je me repens et je prends une autre posture. Faites-le les amis, c'est dans son intérieur qu'on doit le faire. Le handball gabonais a besoin des personnes qui viennent pour le servir », a-t-il lancé.

Toute la question reste celle de savoir si ce sage sera entendu ou compris ; le handball au Gabon ayant parfois des logiques qui échappent parfois le commun des mortels !

Par Jean-Claude NOUNAMO

Actuellement en ligne

Nous avons 60 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Can féminine 2020/« Je suis triste pour le football féminin africain »
Caf-Awards 2020/Le successeur de Sadio Mané va attendre 2022
Foot féminin/Viviane Asseyi débarque au Bayern Munich
Fait divers-Football/Trois faux « Samuel Eto’o » aux arrêts au Cameroun
Handball/Joël Césarin nommé coach de Reims Champagne Handball
Diagnostic-Handball/La Fédération et la Lineph ont échoué !
Handball/Fraîcheur humaine : principale solution pour sortir de la crise  actuelle !

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON