Editorial/Peut-on enfin revenir aux autres sports après le foot?

Question posée au patron des Sports à la veille de la Can de handball 2020, du second tour de l’Africa League de basket, de la Tropicale Amissa Bongo et la poursuite des qualifications  des judokas et taekwondoïstes pour les JO.

Jusqu’à la fin des temps, le football sera le sport roi. Pas donc étonnant qu’on mette autant d’énergie et de moyens pour la préparation des matches des Panthères du Gabon et qu’on aille même prendre l’onction du Chef de l’Etat pour cela.

Mais va-t-on refuser de comprendre que malgré ce statut particulier du football, au Gabon, cette discipline ne constitue pas notre sport de référence ou d’identification ? Point d’exemples à donner.

Après donc la mobilisation nationale autour du sport roi, et en attendant mars 2020 pour les éliminatoires du mondial 2022 au Qatar, pensons un peu à ces autres athlètes gabonais qui ont choisi de défendre les couleurs du pays, et qui le font parfois si bien, dans d’autres disciplines.

Le Gabon doit jouer la Can de handball, du 16 au 26 janvier 2020 en Tunisie. Même si le dossier de la coupe du Gabon est définitivement enterré, le ministère des Sports ne semble pas encore prendre à bras le corps le dossier de cette Can 2020 alors que le projet de budget de la compétition serait déposé au cabinet du patron des Sports depuis quelques mois.

Autre sport collectif avec Mangasport de Moanda qui s’est brillamment qualifié ici à Libreville, il y a quelques semaines, au second tour de l’Africa League de basketball. Ce second tour se joue à Yaoundé au Cameroun voisin,  du 26 novembre au 1er décembre prochain. Jusque-là, il nous revient que la tutelle ne s’y est pas encore mise véritablement sur le dossier, du moins en ce qui concerne sa part.

Cinq judokas et autant de taekwondoïstes sont en course pour la qualification aux JO 2020 à Tokyo au Japon. Après l’enthousiasme des Jeux Africains, il nous revient aussi que ces athlètes font le tour des compétitions internationales qualificatives à leur frais.

Et comme si cela ne suffisait pas, le sélectionneur national des Panthères du Gabon version cyclisme est à Libreville depuis bientôt un mois. Et là encore, il nous revient qu’Abraham Olano et la Fégacy attendent indéfiniment être reçus par le patron des Sports pour mettre en place un plan de (semblant) préparation de nos cyclistes en place pour La Tropicale Amissa Bongo.

Jusqu’à quand cette sorte d’injustice (c’est selon), qui commence à créer des frustrations entre sportifs d’un même pays, va-t-elle continuer ?

Certainement qu’on attend une nouvelle audience et recevoir encore l’onction du Chef de l’Etat pour mettre les moyens à la disposition de ces sportifs gabonais !

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

Actuellement en ligne

Nous avons 26 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Handball-Mouila/La JSM remporte le tournoi de mise en jambes
Handball-Estuaire/Assemblée générale de Siflotan : satisfécit général
Handball-Mouila/La marque de vêtements FIER 2MA MÈRE organise un tournoi de mise en jambes
Can U23/L’Egypte rafle tout à domicile
Handball-Can 2020/La Fégahand invite Franck Nguéma à suivre les pas d’Ali Bongo
Football/Samuel Eto’o repart à l’école ?
Handball-Can 2020/La DTN appelle 21 présélectionnés

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON