Editorial/JO 2020 : comme une élimination programmée des filles !

Conditions approximatives de préparation, arriérés de primes non versés mais on attend une qualification face au Ghana. Entre chimère, miracle et réalisme!

Le Gabon c’est le Gabon. Pays des exceptions et des paradoxes. Pays où certains doivent être patriotes et d’autres non. Pays où la crise semble être l’affaire d’une certaine catégorie de citoyens, pour ne pas dire aux seuls sportifs.

A une semaine de l’important match qui oppose le Gabon au Ghana comptant pour les éliminatoires des Jeux Olympiques Tokyo 2020, nos footballeuses traînent encore au quartier. Malgré les deux séances d’entrainement journalières programmées par le sélectionneur national, Cédric Mapangou, et d’un repas à la volée offert aux filles, rien de sérieux ne se présente à nos yeux.

Les deux matches amicaux programmés contre la Guinée Equatoriale ont été annulés, les délais d’un bon casernement largement dépassés, sans oublier la dette de leur prime de match gagné contre le Congo. Autant d’éléments qui sèment le doute de la qualification et qui peuvent saper le moral des Pantheresses.

Et comme si cela ne suffisait pas, on se serait abstenu de ne faire appel à aucune de nos expatriées évoluant en Europe et dont certaines n’attendraient que l’appel au drapeau. Comme si on oublie que nos filles vont jouer contre la 4ème puissance footballistique féminine africaine.

La Fégafoot aurait écrit à qui de droit. La Fédération aurait encore écrit. Dans les couloirs, on parle de quelques rencontres informelles avec les porteurs de la bourse. Et puis rien.

Que l’agneau passe à l’abattoir !

C’est le silence. Un silence qui semble vouloir dire qu’il ne reste plus qu’à amener l’agneau à l’abattoir et faire croire aux naïfs que le football féminin au Gabon se limite à quelques rencontres des championnats provinciaux ici et là, aux tournois de vacances et autres motifs de distraction des hommes politiques.

 Non et non. Ce serait mal comprendre les nouvelles orientations de la Fifa dont le Gabon est membre, même si à la « malheureuse » Fégafoot, on peut le dire sans craindre quelques représailles, des anti-football féminin sont encore sur les rênes des prises des décisions.

Pourtant et cela n’est plus un secret, des femmes dans le monde aujourd’hui vivent et nourrissent déjà aussi leurs familles avec leur talent de footballeuse. Pourquoi notre pays veut-il être une exception en la matière ?

Vous avez dit la crise ?

Le pays est en crise ! Le ministère des Sports chante la crise ! La Fédération gabonaise de football pleure la crise ! Cette méchante crise qui s’abat avec autant de rigueur particulière dans notre pays alors que des pays moins nantis que le nôtre restent toujours visibles sur le plan sportif.

Cette méchante crise qui va encore tuer toutes les bonnes initiatives et les talents. Cette méchante crise qui semble devenir un credo pour certains dont le train de vie change visiblement sous nos yeux et qui appellent au patriotisme ceux-là mêmes qui ont déjà prouvé leur patriotisme en acceptant de faire certains sacrifices.

Vivement que cette méchante crise passe assez vite à défaut de mourir carrément afin de ne pas faire mourir le sport gabonais dans son ensemble.

Et contre le Ghana dans une semaine, plus question de pleurer l’élimination puisque toutes les conditions ont été réunies pour l’élimination des Pantheresses. Mais faisons attention à l’histoire car seule l’histoire nous jugera !

Par Jean-Claude NOUNAMO

Actuellement en ligne

Nous avons 72 invités et aucun membre en ligne

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Rugby/Le Gabon décline une invitation de la zone ouest africaine
Rugby/Déçu des pouvoirs publics Pierre Duro jette l’éponge
International/Samuel Eto’o sur les pas de Georges Weah ?
Uniffac-Présidence/Gustave Ndong Edu succède à lui-même
Uniffac-Présidence/Qui de Gustavo Ndong Edu ou de Seydou Mbombo Njoya ?
Handball/La coupe du Gabon interclubs de nouveau reportée !
Afrobasket Dames 2019/Le Nigéria conserve son titre à Dakar face au Sénégal

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON