Handball/Fraîcheur humaine : principale solution pour sortir de la crise actuelle !

C’est le point de vue émis ce jeudi par Vital Moukagni, ancien handballeur et vice-président de la bien-connue Association AYA.

Ce n’est plus un secret pour personne, le handball est malade au Gabon. Il serait même gravement malade au point où on se demande d’où sortira sa résurrection. Situation qui ne laissera certainement pas les férus de cette discipline indifférents, tant qu’elle perdurera.

C’est le cas de Vital Moukagni, cet ancien handballeur, aujourd’hui vice-président de l’Association AYA, bien connue car créée par l’international et capitaine des Panthères du Gabon, Yannick Obiang. L’une des rares structures qui tentent encore de donner vie au handball au Gabon.

« J’ai une lecture assez rigoureuse sur la gestion de la Fédération et de la Lineph. On ne va pas se voiler le visage car en le faisant, on se cognera toujours. Aujourd’hui on a atteint un niveau de négativité où tout le monde est confus sur les personnalités, les objectifs et les résultats de notre discipline », a relevé d’entrée Vital Moukagni.

Pour lui, « Il y a déjà assez de frustrations. C’est une même équipe qui est là depuis plus de dix ans et elle a assez frustré les gens, certainement sans le vouloir. Et la conséquence, c’est que ces frustrés ne veulent plus rien apporter au handball gabonais ».

Connu pour son franc-parler, Vital Moukagni estime le handball gabonais a besoin du sang neuf aujourd’hui. « Le handball ne connaissant plus un grand essor, au regard de nos participations aux compétitions tant nationales qu’internationales, je pense que rien n’est perdu, il suffit de faire un réaménagement au niveau des textes et des personnes ».

En clair, « Avec un changement de personnes, une fraîcheur humaine, on peut apporter de nouveau l’émergence au handball gabonais ».

Diagnostic fait par ce connaisseur du handball gabonais et à quelques mois de la fin des mandats du président Ange Makilat à la Fédération et Alida Bignoumba à la Lineph, on ne voit toujours pas sortir cet homme providentiel attendu par les handballeurs pour sauver leur discipline.

Attend-il le dernier moment pour se manifester ou alors l’ombre du retour de Nicole Assélé aux affaires semble guider encore certains ?

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON