Handball/La JAC déjà en salle en attendant d’éventuelles compétitions locales

Le vainqueur de la coupe du Gabon, qualifié pour la coupe d’Afrique, est sans compétitions nationales mais ne veut pas aussi nourrir la poule le jour du marché.

Depuis le mois d’août dernier où on a joué la coupe du Gabon inter clubs, le monde féminin du handball gabonais n’a presque plus fait d’apparition sur les stades, faute de compétitions.

Une situation qui pourrait pénaliser la Jeunesse Athlétique Club (JAC), engagée en avril prochain aux championnats d’Afrique des vainqueurs de coupe au Maroc.

Pour éviter donc toutes ces surprises désagréables dont semble s’habituer le Gabon, le staff technique de cette équipe, constitué des coaches Hervé Joël Moussavou et  Brice Révignet, a décidé de prendre de l’avance en mettant déjà ses filles au travail.

« Depuis deux semaines, nous sommes à la première phase, dite phase de préparation physique générale (PPG) et de renforcement musculaire. Elle se fait essentiellement en salle avec un dispositif matériel particulier », a indiqué Brice Révignet.

Après les trois premières semaines de PPG, l’on va se mettre à la phase dite tactique et technique dès la semaine prochaine, celle qui constitue à commencer à toucher au ballon.

Manque de compétitions locales

Ici, on est convaincu que cette préparation doit s’évaluer par des compétitions. Et pour le moment, ni la ligue, encore moins la Fédération, ne semblent décliner un quelconque projet de compétitions d’ici là. Situation déplorable pour l’équipe et son staff.

Pour le coach Révignet, « On espère que la ligue va lancer sa compétition d’ici là pour qu’au moins les filles soient en jambes. A défaut, nous allons organiser des matches tests avec d’autres équipes de la place et si l’occasion le permet, dans la sous-région ».

Mais aller en coupe d’Afrique nécessite aussi des joueuses de qualité. Si les filles de la JAC n’ont pas une expérience internationale certaine, non seulement elles comptent sur le travail qui a déjà débuté, mais aussi sur l’éventuel renfort qui pourrait venir de l’extérieur.

Et sur ce point, le staff technique reste formel. « Il y a un projet de renforcement de l’équipe mais il faudrait que le championnat débute déjà. Mais on a déjà quelques contacts depuis notre retour de la coupe du Gabon qui s’est joué à Mouila », a révélé le coach Révignet, satisfait aussi du moral des filles qui est « au beau fixe ».

L’équipe se prépare et va continuer sa préparation, tant bien que mal. Mais avec comme seule compétition en vue, le Tournoi Nicole Assélé de Port-Gentil, auquel elles ne pourront pas prendre part faute de moyens.

Et l’on se demande si les organisateurs de cette compétition et pourquoi pas la marraine elle-même, ne pourraient pas déjà convier la JAC à y prendre part et ainsi de prendre leur transport ou leur hébergement en charge.

Selon toute vraisemblance, la jeune équipe de Sylvain Miloko dont les moyens sont encore très limités, chercherait un soutien afin de se rendre donc à Port-Gentil. Appel donc lancé.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON