Can féminine 2020/«Une décision surprenante, misogyne prise par des masochistes »

C’est les expressions sans hypocrisie des dirigeants du football féminin du Gabon suite à l’annonce, par la Caf, de l’annulation de la Can féminine 2020. Décision à revoir ?

Réunie ce mardi pour donner suite aux compétitions africaines à la suite de la pandémie du coronavirus qui sévit encore dans le monde, la Confédération africaine de football a décidé d’annuler la Can féminine 2020.

Une pilule difficile à boire pour les dirigeantes du football féminin au Gabon. « Je pense que cette décision va à contre-courant par rapport à l’esprit de la promotion du football féminin qui est celui de la Fifa. Il est vrai que la covid19 est venue bouleverser tous les programmes, mais nous n’attendions pas que la Caf aille jusqu’à l’annulation de notre compétition phare qui est la Can féminine », a déclaré Léocadie Ntsame, présidente de la Commission Football féminin à la Fégafoot.

Après avoir fait observer de son côté que la Fifa mise sur le football féminin et met d’importants moyens en place pour cette cause, Raïssa Laure Medza, chargée de la Communication de la Commission, fait observer qu’on reporte la Can masculine à 2022 et le Chan à 2021 et s’interroge : « Messieurs, vit-on dans deux mondes??? La Covid-19 est donc féminine et les hommes sont sains? Personne parmi vous n'a pensé ne serait-ce qu'à un équilibre? ».

Pourtant, fait aussi observer la présidente Ntsame, « Tous nous attendions des nouvelles dates comme ce qui a été fait chez les masculins, mais grande été la surprise de la décision d’annuler purement et simplement cette compétition ».

Malgré sa reconnaissance pour la création de la Ligue féminine des clubs champions, Léocadie Ntsame espère « sincèrement qu’ils reviendront sur cette décision lourde de conséquences pour le football féminin africain en général ».

Appel au renoncement de la décision émis également par Mme Medza. « Les joueuses sont plaisantes sur le terrain et notre football féminin africain n'est pas alarmant. Cette décision d'annuler la Can féminine 2020 est masochiste, misogyne et digne d'un coup d'Etat footballistique. Le football féminin mérite pour sa défense que des femmes soient à la table des décisions », a-t-elle déclaré.

Si c’est vraiment dommage pour ses joueuses qui étaient « tellement motivées », pour Raïssa Laure Medza, « Les commissions de football féminin des fédérations devraient faire appel, les footballeuses devraient se mobiliser pour contester cette décision misogyne et discriminatoire ».

Le problème est posé. Vivement qu’il traverse les frontières du Gabon !

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON