Foot féminin-Can 2020/L’organisation entre le Nigeria et la Guinée Equatoriale

Seuls ces deux pays ont manifesté le désir d’organiser la compétition mais devront attendre le prochain congrès de la Caf pour que l’un et l’autre soit fixé.

N’eût été la déclaration de la pandémie du covid-19, tous les adeptes du football féminin auraient déjà été édifiés sur le prochain pays organisateur de la Can 2020.

Mais selon un cadre de la Confédération africaine de football (Caf) que nous avons rencontré ce mercredi à Libreville, « jusque-là, seuls la Guinée Equatoriale et le Nigeria ont manifesté le désir d’organiser la compétition mais devront attendre le prochain congrès de la Caf pour que l’un et l’autre soit fixé ».

 Détenteur des trois dernières éditions dont la 13ème jouée au Ghana en 2018, le Nigeria est encore candidat après 1998, 2002 et 2006, notamment les 3ème, 5ème et 7ème éditions. Le pays est donc pétri d’expertise en la matière et serait en attente du quitus des autorités locales.

Quant à la Guinée Equatoriale, elle veut être à sa 3ème organisation après la 8ème édition en 2008 et la 10ème en 2012, toutes les deux remportées à la maison. Selon nos informations, la Fédération devrait aussi attendre le quitus des autorités locales.

« Ce qu’il faut savoir ici c’est qu’on ne peut pas refuser le souhait d’un pays à organiser une compétition comme celle-là tant que d’autres nouveaux pays ne se manifestent pas », a indiqué notre interlocuteur, faisant allusion à l’organisation répétitive de la Can féminine de ces deux pays.

Pour le moment, c’est le confinement et la suspension générale de toutes les compétitions, en attendant la reprise des éliminatoires.

Par Livia MOUKAGNI

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON