Eliminatoires-JO 2020/Franck Nguéma appelle les filles à l’ultime sacrifice!

Avec un lourd passif en termes de primes et en allant visiter ce jeudi l’équipe nationale féminine dans leur hôtel, le ministre des Sports a tout simplement demandé aux filles d’aller faire la remontada à Accra.

« Ventre affamé n’a point d’oreilles », a-t-on coutume de dire. Et cette fois-ci, le ministre des Sports ne s’en est certainement pas rendu compte en allant visiter ce jeudi Les Pantheresses du Gabon dans leur hôtel sans « les élégances ».

«Ce jeudi 29 août, j'ai échangé avec les Panthères Féminines de football A pour les soutenir moralement et leur dire que la REMONTADA est possible au match retour face au Ghana à Accra le 3 septembre 2019», a écrit Franck Nguéma sur la page Facebook du ministère des Sports.

Après avoir pris trois buts à Libreville, le ministre des Sports devait bien entendu aller booster le moral des joueuses, les appelant à aller faire une remontada contre le Ghana à Accra, la 4ème puissance africaine dans le football féminin, pays habitué aux grandes joutes et surtout qui est déjà convaincu d’avoir la qualification pour la suite des éliminatoires entre ses mains.

Mais Franck Nguéma a oublié l’essentiel de ce qu’il y avait à faire, lui qui avait déclaré le 25 juillet 2016 : « Il n’est plus question qu'on entende parler encore des problèmes de primes ».

Il ne restait plus qu’à applaudir !

En reconnaissant devant le staff et les joueuses qu’il a trouvé ce dossier (des primes), que voulait-il dire exactement ? Puisque par la suite, le membre du gouvernement a déclaré que lui et ses collaborateurs sont sur le dossier, les Jeux Africains qui se déroulent encore au Maroc ayant été, dans une certaine mesure, leur priorité en termes de décaissement des finances.

« Allez d’abord jouer et faites nous la remontada », aurait déclaré le patron des Sports aux filles qui, pour se faire entendre et entrer dans leurs droits, avant le match aller, avaient déjà décidé de ne plus s’alimenter.

Franck Nguéma aurait même promis aux filles de mettre les moyens quand elles vont se qualifier pour les JO. Drôle de manière de comprendre les choses !

 « Nous l’avons vécu en Afrique du Sud en 2015, nous l’avons encore vécu au Congo en mai dernier et voici que nous le vivons toujours ce jour, comme si c’est seulement nous qui devons être patriotes », a déclaré une joueuse, l’air abattu.

Et comme il ne restait plus qu’à applaudir une promesse de plus, un appel au patriotisme et au sacrifice de plus pour certains, les ventres affamés ont applaudi à la fin de la rencontre.

Par Jean-Claude NOUNAMO

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON