Foot féminin-JO 2020/Nouvelles et anciennes en parfaite symbiose

C’est l’ambiance qui prévaut en ce moment dans la tanière de notre équipe nationale féminine à quelques jours de la rencontre contre le Ghana et malgré les conditions de préparation approximatives.

Parce que personne n’a un titre foncier à l’équipe nationale et surtout qu’à chaque époque ses dirigeants et ses méthodes de travail, la méthode de travail de Cédric Mapangou est connue depuis quelques jours, du moins depuis le sortie de la liste des 23 joueuses contre le Ghana.

Dans cette liste grandement retouchée, le sélectionneur national a fait appel à 10 nouveaux visages au talent tout aussi avéré. De Maria Nurlie Okila Ndzil et Syntiche Ntsame de Ballon d’Or à Elvina Madanie Ntogono Mezui (Neymar) de l’US Bitam en passant par Graziella Marielle Bigoumou Bouyou et Amira Carmelita Nze de Tristar, le témoignage est le même.

Mais si à l’unanimité on est fier d’intégrer l’équipe nationale, car principale finalité d’un sportif, les filles sont aussi conscientes qu’elles ont grandi en responsabilité devant la nation gabonaise. « Non seulement on est content d’intégrer l’équipe nationale mais ce qu’on sait surtout, c’est que nous avons le devoir de représenter valablement le pays et nous le ferons avec nos moyens », a déclaré la jeune Amira Carmelita Nze.

Très bon accueil des aînées

Quant à l’accueil, elles déclarent toute avoir été très bien accueillies par les anciennes. Surtout qu’ici, on a un objectif difficile à atteindre, se qualifier face au Ghana malgré les conditions de préparation approximatives.

« Nous avons été très bien accueillies par les anciennes d’autant qu’on se connaît toutes et qu’on joue dans les mêmes clubs… Elles n’ont pas été très dures avec nous par rapport au bizutage... Elles nous donnent des conseils et nous corrigent par rapport aux erreurs que nous faisons lors des séances d’entrainement...». Voilà l’ambiance décrite par les unes et les autres.

Pour la vice-capitaine c’est du ressort du coach de revoir son effectif par rapport à ses ambitions. « Cela fait toujours plaisir d’avoir des nouvelles personnes intégrer le groupe. Il faut dire que ce ne sont pas de nouveaux visages puisque c’est des coéquipières ici et là. Et le courant passe très bien entre nous ».

Pour Ya Do comme on l’appelle dans le groupe, « Notre rôle en tant qu’anciennes c’est de les amener vite à rejoindre l’état d’esprit de l’équipe nationale et de travailler et de donner le meilleur d’elles-mêmes afin de donner un résultat positif contre le Ghana ».

Le moral semble donc au beau fixe mais au ministère et à la Fédération de jouer leur rôle car à une semaine de cet important match, les filles sont toujours au quartier, pour des raisons de moyens, semble-t-il.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON