Foot féminin-JO 2020/Les Congolaises corrigent les Gabonaises à domicile

C'est par un score de 2-0 que les Diablesses Rouges du Congo sont venues à bout des Pantheresses du Gabon qui ont curieusement évolué sans remplaçantes.

En match-aller comptant pour les éliminatoires des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 joué ce mercredi 3 avril 2019 à Libreville, Les Pantheresses du Gabon ont plié l’échine à domicile face à leurs homologues du Congo Brazzaville sur le score de 0-2.

Après quatre années dans l'ombre et fraîchement reconstituées lors du championnat national de Tchibanga, les Pantheresses du Gabon avaient pour ambition de faire un bon résultat à Libreville. Objectif non atteint !

Pourtant à l'entame du match, ces sont les Gabonaise qui vont se montrer menaçantes. On joue à peine 3ème mn quand Nelly Betoughe rate une occasion franche d'ouvrir la marque et voit sa frappe renvoyée hors du stade. Puis à la 13ème mn, Yog Atouth, lancée seule sur le côté gauche manque de contrôler une balle qui aurait pu inquiéter la gardienne congolaise.

C'est à cet instant que les Congolaises tentent de réagir avec Paulmiche Michou MahouMa qui, bien placée manque de cadrer sa frappe. Les congolaises prennent alors le contrôle du match à leur tour et obtiendront un pénalty indiscutable à la 34ème mn. Pénalty transformé par Paulmiche MahouMa.

Mais il a suffi de 45 secondes de jeu pour voir les Congolaises tuer le match à la suite d’une autre erreur défensive des Gabonaises. Score à la mi-temps 2-0 pour le Congo.

A la reprise, déterminées et dominatrices, Les Pantheresses vont à plusieurs reprises rater de revenir au score, la maladresse de ses attaquantes étant flagrante. Et c’est sur ce score de 2-0 pour les visiteuses que les deux équipes vont se séparent.

Score qui complique l’équation des Gabonaises lors du match retour à Brazzaville.

Pourquoi avoir joué sans remplaçantes?

Pourtant, on a pu voir une équipe gabonaise motivée avec des très beaux gestes, mais le manque de remplaçant s'est fait vraiment fait sentir. Quelle explication donnée à cette bévue ? Le coach Cédric Mapangou a préféré ne pas répondre à la presse car pour lui il n'aurait fait que subir certaines tracasseries administratives de notre pays.

Une explication très légère lorsqu’on sait que Flora Bouyi pour ne citer qu’elle, au banc de touche, joue au Cameroun.

Nous osons croire qu'au match retour dans quelques jours à Brazzaville, il ne nous donnera pas cette même raison qui, pour nous, semble cacher une autre.

Par Chil MUAKA MAVOUNGOU

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON