Foot féminin/ «Nos filles ont juste besoin d’être suivies et rassurées »

C’est l’observation faite par Mme Gysèle Itoumba, présidente d’AS Dikaki de Fougamou, club de D1 gabonais et première femme présidente d’un club de D1 au Gabon à l'heure du professionnalisme.

A quelques jours du tournoi national de Tchibanga, une voie vient de se lever pour tracer, à sa manière, la voie royale pour  la réussite du football féminin dans notre pays. Il s’agit de Gysèle Itoumba, présidente d’AS Dikaki de Fougamou, club de D1 gabonais et première femme présidente d’un club de D1 au Gabon à l'heure du professionnalisme.

Pour elle, le Gabon ne manque pas de talents pour exploser ou rivaliser les autres footballeuses du monde entier. « Je pense qu’au Gabon, nous avons des talents en matière de football féminin. Les filles ont juste besoin d’être suivies, encadrées et rassurées », a-t-elle déclaré.

A l’en croire donc, nos filles ont manqué d’encadrement et de suivi pendant une époque, ce qui a causé cette « disparition » de la discipline, certainement réduite à être visible seulement lors des réjouissances ici et là pour des « big matches ».

Au moment où notre football féminin semble se redonner du vent avec le retour dans les compétitions internationales, Gysèle Itoumba estime  que si les conditions relevées plus haut sont réunies, « nous pouvons avoir des équipes suffisamment représentatives sur le plan national et international ».

Vivement que ce genre de femmes visionnaires soient de temps en temps désormais associées ou consultées lors de la prise de certaines décisions du football féminin au Gabon.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

 

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON