Football féminin-Estuaire/FF Ballon d’Or le nouveau-né de la ligue

Créé en fin d’année 2018, Football Féminin Ballon d’Or, est un club de football féminin dont l’objectif de promouvoir cette discipline sportive et redonner l’espoir aux filles parfois découragées qui le pratiquent.

Même si faire mourir le football féminin au Gabon fait partie d’une volonté manifeste de certains dirigeants du football au Gabon, le football féminin trouvera toujours des bonnes volontés pour le garder en vie. C’est le cas de Football Féminin Ballon d’Or.

Créé en fin d’année 2018 et dirigé aujourd’hui par le président Christian Aboghé, FF Ballon d’Or, est un club de football féminin dont l’objectif, selon son président, est de «promouvoir cette discipline sportive par la formation et redonner l’espoir aux filles parfois découragées qui le pratiquent ».

Dans le football féminin depuis 5 ans avec le club Ermoglichen, qu’il a dû quitter pour repartir au football masculin qui le sollicitait un peu plus, Claude Kelo, le coach de FF Ballon d’Or, revient sur ses premiers pas.

Et ses ambitions sont nobles. « Redonner cette envie du football à ces jeunes filles qui n’avaient plus l’envie de jouer au football et voir dans l’avenir comment mettre en place une équipe de football digne de ce nom ».  Voilà qui est dit !

Recrutement difficile mais aujourd’hui satisfaisant

Curieusement le message semble passé. « Le recrutement a été difficile en raison du découragement des filles. Nous avons débuté avec deux joueuses et aujourd’hui nous comptons une vingtaine », a indiqué le coach. 

Pour cette première année expérimentale de l’équipe, Claude Kalo entend beaucoup s’appuyer sur le compartiment défensif. « Je vais beaucoup travailler sur l’aspect défensif afin d’éviter de prendre des scores très lourds et qui peuvent facilement décourager encore les filles. Et nous avons focalisé notre recrutement sur cet aspect ».

Si l’objectif pour cette première saison est le maintien, nul doute aussi que le jeune club peut jouer des premiers inattendus. Pour le président Aboghé, « Pour le moment, on demande aux filles de venir apprendre et le résultat suivra. Nous ne visons pas le haut parce qu’il y a une certaine hiérarchie à respecter. Mais ce qui est sûr, c’est que nous ne serons pas les derniers ».

Et pour le président, « Les portes restent toujours ouvertes puisque nous n’avons pas encore mis fin au recrutement. Nous avons besoin des joueuses expérimentées aussi afin de venir aider cette jeune équipe qui veut prouver que le football féminin existe bel et bien dans ce pays»

Des petits moyens conséquents !

Dans notre pays où les athlètes, pourtant des scolaires, se prennent en charge même pour venir s’entrainer, le président Aboghé veut faire les choses autrement, malgré la jeunesse de son équipe. Ici, une petite rémunération pour le déplacement des joueuses pour les entrainements et matches est prévue.

« La différence qui sera la nôtre, c’est que nous traitons l’équipe féminine au même niveau que l’équipe masculine fanion qui joue en D3, à la seule différence que les frais de taxi des filles sont un peu au-dessus de ceux des hommes en guise de motivation». Allez-y comprendre !

En termes d’infrastructures, le club est entrain de s’organiser pour trouver un espace de jeu plus grand. Pour le moment, les garçons s’entrainent au stade de la Cité des Ailes mais des négociations seraient en cours avec un Institut aux voisinages qui pourrait mettre à contribution son aire de jeu pour Ballon d’Or.

Le rendez-vous est pris pour le tournoi sixte organisé par l’ANFPG le 12 janvier prochain pour voir les premiers jets de Football Féminin Ballon d’Or de Libreville.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON