Football/La réunion de recadrage entre le Ministère, la Fégafoot et le FNDS

Le problème de l'affrètement de l'avion, la guerre des communiqués entre la Fédération et le Fonds et le départ de Pierre Emérick Aubameyang de l'équipe nationale. Tel était le menu de ce conclave.

 « Ce qui aurait dû être un moment de célébration s'est transformé en un concert d'incompréhensions et de polémiques inutiles ». C’est en ces termes que le ministre des Sports, Alain Claude Bilié By Nze, a débuté sa rencontre avec la presse ce samedi matin, au terme d’une réunion avec la Fégafoot, l'administrateur du Fonds national pour le développement du sport (FNDS) et le manager général des Panthères.

Et comme on le sait déjà, tout est parti du problème de l'affrètement de l'avion, puis de la guerre des communiqués entre la Fédération et le Fonds et enfin du départ de Pierre Emérick Aubameyang, le capitaine, de l'équipe nationale, sous le prétexte d’un mal au dos signifié au sélectionneur.

Et la confusion s’est installée ici et là  de football. Et chacun argumente comme il peut et surtout chacun tire la ficelle de son côté, selon le camp auquel on appartient désormais dans ce feuilleton.

Toutes choses pourtant qui ne semblent pas augurer des lendemains meilleurs au moment où le Gabon est aux portes de la qualification pour la Can 2019 au Cameroun.

Après avoir écouté les uns et les autres, le ministre d’Etat et ses hôtes se sont mis d’accord sur un certain nombre de principes en prenant trois importantes résolutions.

Primo. Au regard des incompréhensions entre la Fégafoot et le FNDS, le ministère des Sports, qui assure la gestion du Fonds et de la Fédération, va reprendre les choses en mains en les associant, de façon à ce qu’il y ait un meilleur dialogue.

« Le ministère va désormais articuler un meilleur dialogue entre la Fédération et le Fonds et va se mettre en position de trancher toutefois qu’il y a des propositions de part et d’autre», a déclaré le patron des sports.

Secundo. Dès à présent, tout sera mis en œuvre pour la bonne gestion de ce dialogue. Contexte économique oblige, « il n’est plus utile qu’il y ait plus de dépenses que cela, mais il est aussi utile de dépenser quand c’est nécessaire ».

Autre résolution prise et exigée à la Fédération. « Que toute communication faite par la Fédération autour de l’équipe nationale soit un peu mieux maitrisée et que le ministère ne le découvre plus qu’à travers la presse et les réseaux sociaux », a indiqué Bilié By Nze. Autrement dit, désormais, toute communication de la Fégafoot sur l’équipe nationale doit faire l’objet d’un accord du ministère.

Tercio. Un code de bonne conduite va désormais être exigé à tout joueur appelé en équipe nationale. « Le staff technique et la Fédération vont examiner les conditions de maintien d’un certain nombre de joueurs à l’équipe nationale ».

Pour le ministre des Sports, l’équipe nationale n’étant pas un club mais la représentation même de la nation, « on ne peut pas se comporter à l’équipe nationale comme si on était en club. Nous ne pouvons pas contraindre l’Etat aux humeurs des uns et des autres ». Allez-y comprendre !

Par Jean-Claude NOUNAMO

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON