Fonds Covid-Fifa/Les clubs écartés de la gestion de la dette des joueurs

Leur gestion des fonds n’étant plus une référence, c’est à la Linaf qu’a été confiée la paie des arriérés des  salaires des joueurs.

 « Tout est bien qui finit bien ». Au terme de la réunion de clarification de la répartition des fonds Covid-Fifa, convoquée par la Fédération gabonaise de football (Fégagoot), et des fructueux échanges sorties entre la Fégafoot, l’ANFPG (Association nationale des footballeurs  professionnels du Gabon) et l’ACPF (Association des clubs de football professionnel), les clubs ont été écartés de la gestion de cette manne.

Décision sage et objective des différentes parties et surtout de la Fégafoot. N’étant pas obligé d’aider les clubs pour éponger leurs dettes envers leurs joueurs et entendu que les dirigeants de nos clubs ont les mains sales en matière de gestion, on est donc convenu de verser ces fonds à la Linafp qui ensuite, sera chargé de payer les ayant droit et ce, sous le contrôle de la Fégafoot et l’ANFPG.

« Je me réjouis de ce que nous avons pu apaiser les malentendus ce jour. La Linafp va se charger de payer tous les ayants-droits en ce qui concerne l’aide Covid-19 et ce qui revient à chaque joueur dans le cadre de l’allègement de leur dette », a déclaré le  président fédéral,Pierre Alain Mounguegui.

La Fégafoot victime de sa charité !

Les malentendus dissipés et les propos durs des uns et des autres certainement oubliés, qu’il nous soit permis de tirer comme première et principale leçon de tout ce tintamarre : la Fégafoot a été victime de sa charité.

Alors qu’ailleurs, « il y a des Associations nationales qui ont distribué 50% de l’aide et ont gardé les autres 50% parce que c’est une aide destinée à la fédération », pour Pierre Alain Moungunegui, « nous à la Fédération gabonaise de football, nous avons donné cette argent à tous les acteurs et la Fédération elle-même n’a retenu aucun rond parce que nous pensons qu’il était important d’abord de servir la communauté du football plutôt que de nous servir nous-mêmes ».

Les choses ainsi clarifiées, nos dirigeants des clubs ne devaient-ils pas plutôt remercier, haut et fort, la Fédération pour ce geste hautement charitable ? Même si on aura constaté des imperfections dans la manière de faire de la Fégafoot sur ce dossier, les donneurs de leçons ont faussé la donne, faute d’informations suffisantes sur la répartition dans certains autres pays ?

 Pensaient-ils mériter mieux que les sous-ligues et centres de formations qui sont les usines de notre football  et dont de leurs joueurs ? Voilà pourtant une petite injustice de la Fégafoot mais surtout une grosse ingratitude des clubs de D1 et D2 !

Humilité de la Fédération et sagesse de tous, il va aussi falloir que des contrôles stricts soient désormais aussi ménés dans l’utilisation de la subvention de l’Etat par ces dirigeants de clubs, grands donneurs de leçons de gestion aujourd’hui.

Par Willy EYI BEYEME et Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON