Fégafoot/Saisie d’un container de 3000 équipements sportifs contrefaits

Le réseau huilé depuis plusieurs années a enfin été mis hors d’état de nuire suite à un travail silencieux de la Fégafoot. Reste à mettre aux feux, dans quelques jours, toute cette marchandise des commerçants véreux.

Depuis plusieurs années, notamment la Can 2012, des magasins et des vendeurs de maillots et autres gadgets aux marques de l’équipe nationale, Les Panthères, écument les marchés du Gabon, sans qu’on ne sache qui en sont les fabriquants ou les  fournisseurs.

Cela a été constaté par la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) avec l’équipementier Adidas et Puma. Avec la découverte encore sur le marché noir des maillots et autres gadgets de marque Kappa, le nouvel équipementier du Gabon, la Fédération a alors mis en place une cellule de veille et de surveillance des produits Fégafoot sur le marché.

Démarche qui devait se suivre par une plainte, il y a quelques temps, qui permettait aux agents de la DGCC de faire ce qu’ils savent bien faire. Et le pot-aux-roses a été mis à nu ce mardi 1er septembre.

Et effet, selon nos confrères de Cafésportsplus, un container chargé de 3000 équipements sportifs a été saisi par les éléments de la Direction générale de Consommation et de la Concurrence au port d’Owendo.

Si pour le moment l’origine de la marchandise contrefaite n’a pas été révélée, les éléments de la DGCC ont pu mettre la main sur ces commerçants véreux qui s’enrichissaient illicitement de la vente des produits sportifs protégés de la Fédération sans aucune autorisation préalable de la Maison Alexandre Sambat qui en avait déjà assez marre.

 La Fégafoot sans pitié

Sachant que pour l’instant, aucune entité n’a le droit de commercialiser les gadgets du Onze national sans autorisation préalable de la Fégafoot, et entendu que les logos « Gabon d’abord » et la « Panthère » sont protégés à l’Oapi et à l’Inpi. Le réseau de contrefaçon démantelé, on peut bien se poser la question de savoir ce qu’il va falloir de cette marchandise.  

Et si Adidas et Puma ont connu cette tragédie commerciale, on en a vu de toutes les couleurs et de tous les modèles, pour Pablo Moussodji Ngoma, Conseiller du président de la Fégafoot et Officier média des Panthères du Gabon, « l’actuel partenaire et équipementier des Panthères ne subira pas une mésaventure identique ».

La DGCC ayant désormais reçu l’aval de la Fédération pour agir pour la protection de sa marque, la suite logique de cette saisie est connue. « La position de l’institution est ferme, la destruction pure et simple de la marchandise saisie », a déclaré le Conseiller Moussodji Ngoma.

Et pour joindre l’acte à la parole, rendez-vous a été pris pour vendredi prochain à 11h à Ntoum pour l’incinération de la marchandise contrefaite par la DGCC et ce, en présence de la Fégafoot et des autorités judiciaires comme le veut la loi.

Si par ailleurs on ne sait pas encore sur le sort réservé aux commerçants véreux, le président fédéral, Pierre Alain Mounguengui, saisira dans un court délai les juridictions compétentes dans le but de protéger définitivement et officiellement les produits des Panthères. L’alerte est donnée aux autres contrefaiseurs !

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON