Incendie Stade Engong/Le député dénonce aussi l’immobilisme de la tutelle

 

Très remonté par l’incendie du stade Engong qui se trouve dans sa circonscription politique, ce député RV aurait même saisi le ministère des Sports sur la sécurisation dudit stade mais sans suite.

Les multiples sorties médiatiques que nous allons connaître à la suite de l’incendie du stade Engong d’Oyem vont de mieux en mieux édifié l’opinion publique sur les parts des responsabilités des uns et des autres.

C’est ce que semble révéler cette déclaration à plusieurs dimensions de l’honorable Serge Ndong Obame, député RV, (Parti de la majorité présentielle) du canton Woleu où est érigé ledit stade Engong.

En déplorant l’acte commis par les pyromanes de La Cellule du Grand Nord (CGN), et en rappelant à la jeunesse gabonaise dans l'ensemble que «Quelque soient les motivations qui ont poussé certains d’entre vous à vandaliser notre stade, le Stade Engong est et restera notre patrimoine, tâchons donc de bien le préserver», l’honorable Ndong Obame a fustigé le laxisme du ministère des Sports sur la question de la sécurisation dudit stade. 

« Le gouvernement a montré des insuffisances dans la gestion de cet édifice », dira-t-il avant de révéler : « Il y a plus de 6 mois que j’ai adressé une correspondance, par voie autorisée, au ministre des Sports, sur la signature de la convention autorisant la gestion de ce stade par le Conseil Départemental du Woleu. Ce dossier initié par son prédécesseur, est resté sans suite ».

Encore le silence du ministère des Sports que plusieurs personnalités et associations sportives ne cessent de décrier !

 « Dans les jours qui viennent, nous irons encore vers le ministère des Sports pour revoir ce problème de sécurisation du stade Engong. Nous espérons qu’avec cet incident, ils seront un peu plus réceptifs », nous a déclaré l’honorable Serges Ndong Obame par la suite.

 Mais pour le moment les responsabilités devant finalement être partagées sur cet incident, et en attendant la suite des enquêtes, il va falloir que le gouvernement commence à penser à des sanctions exemplaires à chaque partie selon la gravité de l’acte posé.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON