Incendie Engong Stadium/L’Honorable Serge Ndong Obame monte au créneau

En sa qualité d’élu du canton Woleu où est érigé le Stade Engong, le parlementaire s’est insurgé contre cet acte qui ressemblerait à de la manipulation politicienne. Texte intégral.

« Au nom des populations que je représente, je remercie d’abord les plus hautes autorités de notre pays pour ce magnifique stade construit sur nos terres.

Mesdames, Messieurs,

Jeudi 30 avril, nous avons appris, avec beaucoup de regret, à travers les réseaux sociaux et confirmé hier vendredi 1er mai par le ministre des sports, l’incendie criminel du Stade Engong à Oyem.

Je vais m’adresser particulièrement aux jeunes.

Chers jeunes, chers frères,

Vous êtes l’avenir de notre nation, vous êtes les futurs cadres de notre pays. Quelques soient les difficultés du moment, croyez en vous. Demain sera mieux qu’aujourd’hui.

Chers jeunes, chers frères,

Certaines personnes vous proposeront de l’argent pour poser des actes répréhensibles par la loi, refusez. Ne cédez pas à de telles sollicitudes.

Demain lorsque cela tournera mal, ces commanditaires vous tourneront le dos, c’est du déjà-vu. Ne vous laissez plus manipuler.

Refusez de détruire tous biens, publics ou privés.

Refusez de détruire le peu d’infrastructures qui existe dans notre province.

Chers jeunes, chers frères,

Quelque soient les motivations qui ont poussé certains d’entre vous à vandaliser notre stade, le Stade Engong est et restera notre patrimoine, tâchons donc de bien le préserver.

Oui, le gouvernement a montré des insuffisances dans la gestion de cet édifice, mais cela ne saurait justifier l’incendie du salon d’honneur de ce joyau architectural.

J’en profite pour dire qu’il y a plus de 6 mois que j’ai adressé une correspondance, par voie autorisée, au ministre des sports, sur la signature de la convention autorisant la gestion de ce stade par le Conseil Départemental du Woleu. Ce dossier initié par son prédécesseur, est resté sans suite.

Mesdames, Messieurs,

Les premières informations recoupées sur le terrain nous apprennent que l’incendie ne date pas d’avant-hier. Ce qui nous amène à nous interroger à haute voix sur la sécurisation définitive de cet édifice.

Les populations du regroupement des villages Assok Ngomo1, Assok Ngomo 2, Sougoudzap et Medoumou, où est érigée cette infrastructure, d’une part et les populations du Woleu-Ntem, d’autre part, condamnent avec fermeté ce regrettable incident, et comptent sur les autorités compétentes pour punir les responsables de ces actes.

Dans les prochains jours, je vais saisir les plus hautes autorités de notre pays afin de trouver une solution définitive à ce problème ».

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON