Hommages/Manu Dibango : un grand amoureux du beau football !

La star camerounaise de la musique décédée ce mardi 24 mars à 86 ans, avait une autre passion cachée, le football. Il parle entre autres du Roi Pélé à Samuel Eto’o en passant par Mbapé Lépé, l’hymne de la Can 1972, Roger Milla, Zlatan, Drogba et le PSG.

Invité de l’émission Radio Foot Internationale il y a six ans alors qu’il fêtait ses 80 ans, Manu Dibango avait confié sa passion et son admiration pour les grands joueurs, du Brésilien Pelé à son compatriote camerounais Samuel Eto’o et le beau football.

Parlant d’entrée de jeu de son enfant, « J’étais un très mauvais joueur, mais je suis un très bon amateur du beau jeu » ! Manu Dibango lui-même n’avait jamais rêvé d’être footballeur. Tellement passionné de sa musique.

Mais gamin, dans les rues de Douala, il s’était aussi amusé, en shootant plutôt dans une orange ou un carton. « Forcément on jouait au foot ! C’est le truc le moins cher au quartier quand on est môme », confiait-il à nos confrères de RFI.

Son idole était alors Samuel Mbappé Léppé, star du club local l’Oryx dans les années 1950-1960, puis capitaine des « Lions indomptables » surnommé le « Maréchal ». « Il avait une frappe fantastique, je l’ai bien connu, il était mon lien quand j’allais au pays », raconte-t-il.

 Chanter pour le football

Dans sa musique, le Grand Manu va même chanter pour le football. « En 1964, le Cameroun avait organisé la Coupe des Tropiques, vague ancêtre de la CAN. Et j’avais alors enregistré une chanson qui disait "Flottez drapeaux sur Yaoundé, pour la Coupe des Tropiques" et on avait remporté le trophée ! »

L’homme est désormais connu et huit ans plus tard, son pays accueille la 8ème édition de la CAN. Et Manu Dibango est candidat au concours de l’hymne de la compétition qu’il va d’ailleurs gagner.   

« C’était un 45 tours et sur une face de ce petit vinyle, il y avait l’hymne, mais il fallait une face B ! Alors j’ai pensé à un morceau que les mômes réclamaient quand je répétais... Et, aujourd’hui, tout le monde a oublié l’hymne ! En plus, on avait perdu face au Congo ! », avait-il raconté.

 Un grand ami des footballeurs

Manu Dibango a côtoyé des stars du ballon. Il cite entre d’emblée le Roi Pelé, un «Dieu», rencontré plusieurs fois et puis Roger Milla, qu’il rencontre en 1994 lors de la coupe du monde aux Etats-Unis alors qu’il était en promotion dans ce pays.

Le Lion Indomptable du Saxo assistera aux matches du Cameroun et se souviendra bien de la légende africaine : « Roger Milla jouait encore, un grand artiste, lui ! Qui ne se souvient pas de son petit pas de Makossa quand il marquait, à la Coupe du monde de 1990 en Italie, hein ?! C’était un bon copain ».

Autre copain, l’ancien gardien international du Cameroun, Joseph Antoine Bell, qui se souvient de la légende de la musique lorsqu’il jouait en France.

L’ancienne idole de Marseille ne tarit pourtant pas d’éloges pour le Paris Saint Germain parce que, dira-t-il : « J’aime bien le PSG. Parce que j’aime le beau jeu et Zlatan c’est quelque chose ! ». Pour lui, « Une bonne équipe n’est pas une addition de virtuoses qui fera un bon orchestre. Il faut un bon chef à la baguette ».

Voir une équipe africaine remporter le Mondial ?

Même si le saxophoniste garde bien en mémoire certains grands noms du football français qu’il avait côtoyé et parfois encouragé dans lesannées 1950, notamment Kopa, Piantoni et autres Marche, il avait toujours caressé le rêve de voir une équipe africaine remporter la coupe du monde.

« Nos indépendances sont récentes, il faut qu’on s’organise. Déjà, de très grands joueurs sont apparus, Samuel Eto’o bien sûr, qui faisait danser le ballon, mais aussi Didier Drogba, Yaya Touré... Le mouvement est lancé, ça viendra », avait-il émis il y a six ans.

Manu Dibango meurt donc en emportant aux pays des anges son rêve. Certainement qu’il a été accueilli à l’entrée de la grande porte par Le Maréchal Mbappé.

Par Jean-Claude NOUNAMO       

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON