Infrastructures/Le stade Omnisport : un autre scandale financier !

Un peu plus de 120 milliards de FCFA investis pour le refaire. Dix ans de travaux sans fin. Qui en sont les responsables ?

Après ce que certains appellent  le scandale de la professionnalisation du championnat gabonais, le chantier du stade Omnisport de Libreville semble nous diriger vers un autre scandale financier.

Il a été construit en 1976  pour accueillir les premiers Jeux de l'Afrique Centrale. Les années passent et le Gabon doit organiser la Can 2012 avec la Guinée Equatoriale. L’Omnisport présentant déjà des « dangers » selon les experts, l’Etat gabonais va décider de le détruire en 2010 pour construire un autre de 41000 places assises sur le même site.

Entraco sera chargé d’exécuter les travaux et des chiffres très forts fusent de partout. 92 milliards de francs CFA, c’est le chiffre avancé par nos confrères d’Africaposte News, pour la réalisation totale des travaux, presque le double des travaux du stade de l’Amitié qui viendra d’ailleurs sauver la face et abritera la compétition.

Retenu de nouveau pour la Can 2017

Malgré cet échec d’Entraco, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, ne perd pas espoir. Le Gabon vient de se voir attribuer l’organisation seule de la Can 2017 et l’Omnisport est retenu pour abriter le match d’ouverture et la finale de cette Can (14 janvier au 5 février).

Ali Bongo tente de prendre les choses en main car le jeudi 5 mai 2016, il effectue une visite surprise du chantier, question de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.

Constat vrai ou faux, Entraco déclare au Président de la République et au grand public que les travaux sont réalisés à 60%, alors que nous sommes à sept mois de la compétition.

Malgré ces assurances, Nicole Assélé, alors ministre des Sports, n’est pas convaincue de la malice d’Entraco et monte au créneau.

Dans un entretien accordé à Gaboneco, elle va déplorer l’arrêt des travaux du stade et sommer Entraco, non seulement de reconnaitre sa part de responsabilité dans le non- respect du cahier de charge, mais aussi et surtout de relancer urgemment les travaux du chantier qui piétine depuis 7 ans.

Mais on fait déjà état des anomalies sur les travaux, notamment des fissures constatées sur les quatre gros poteaux centraux en bétons de soutènement sur le premier palier des gradins.

Nicoles Assélé est furieuse. « Nous n’allons pas tout le temps mettre tout sur le dos de l’Etat, chacun doit prendre ses responsabilités. Il n’est pas question pour l’Etat de sortir encore 4 ou 8 milliards par ce que quelqu’un a fait une bêtise. Chacun assume sa responsabilité », a cogné le ministre de la jeunesse  et des sports », déclarera-t-elle à Gaboneco.

Contre toute attente, le mythique stade Omnisport Président Bongo ne sera plus retenu pour la Can 2017 à cause d'importants retards dans les travaux de rénovation.

Le coup de pouce du Trésor français

Alors qu’on est en pleine compétition de la Can 2017,  Entraco, qui aurait reconnu les erreurs, exige curieusement une rallonge budgétaire de  33 milliards de FCFA pour pallier aux anomalies constatées et mener les travaux à terme.

Beaucoup d’argent ! Une véritable épine sous les pieds de l’Etat qui devait donc encore mettre la main dans la poche. En tout cas, on n’a plus le choix.

Les travaux dits réalisés à 70%, un communiqué du ministère des Sports, le 31 janvier 2017, annonce que « La Société Généralemobilisera sous peu 33 milliards de francs CFA pour achever les travaux du stade Omnisports Omar Bongo de Libreville ».

Selon le communiqué, les travaux exécutés auparavant par l’entreprise Entraco sont désormais confiés à la société Ceddex (entreprise adjudicataire) et sous la supervision de l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures.

Pourtant rien, ne semble avoir bougé et le triste état dans lequel se trouve le stade Omnisport aujourd’hui ne devrait laisser indifférent ni Mamba ni Scorpion ou autre Vipère.

Près de 125 milliards de FCFA engloutis dans le néant ? Qui sont véritablement les responsables de ce scandale financier ? Et si nos élus du peuple demandaient une enquête afin d’édifier le peuple gabonais dit abusé dans ce projet !

Affaire à suivre !

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON