Stade d’Agondjé/La main tendue de Franck Nguéma à la Chine pour sauver ce stade

C’est certainement à ce titre que le ministre des Sports et l’ambassadeur de Chine au Gabon se sont rendus sur place ce mercredi 30 octobre afin de faire un état des lieux.

Le spectacle qu’offrait le somptueux stade de l’Amitié ou stade d’Agondjé, offert au Gabon par la Chine, était simplement honteux. Hautes herbes sur la pelouse et le stade annexe, latrines et autres compartiments intérieurs en piteux état, tribunes en état de dégradation.

Et c’est certainement par « orgueil national » et probablement à la suite du tôlé des populations sur les réseaux sociaux, que le ministre des Sports, Franck Nguéma a tenté une action de réhabilitation de ce joyau en début du mois.

Mais c’était sans oublier ses limites financières car selon certains observateurs, la réhabilitation entière de ce stade exige plusieurs centaines de millions de nos francs.

 En visite sur les lieux ce mercredi 30 octobre, le ministre des Sports a compris qu’il faut refaire appel au bienfaiteur.

« Ce mercredi 30 octobre, j'ai visité le stade de l'Amitié Sino-Gabonaise d'Agondjé avec SEM Changchun HU, Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Gabon pour constater l'état de dégradation de ce symbole fort de la fraternité entre nos pays, livré en 2011 juste avant la CAN 2012 GABON-GUINEE EQUATORIALE et voir la contribution du gouvernement chinois pour le rénover », peut-on lire sur la page Facebook du patron des Sports.

Réaction diverses des internautes

Si certains ont apprécié le courage de Franck Nguéma, une bonne partie assimile cet appel du ministre des Sports à sauver le stade de l’Amitié au bienfaiteur à une honte, qui ne dit pas son nom, de nos politiques.

« J’ai mal de voir ça. Non seulement la Chine nous offre un stade cadeau que nous sommes incapables d’entretenir et en plus elle doit encore le renouveler ».

 « Donc je t'offre un cadeau et j'assure encore la rénovation ? »

« A l'époque on avait juste le stade omnisports Omar Bongo, il a toujours été dans un état impeccable, pourtant on avait aucune agence pour le maintien de cette infrastructure juste la volonté de quelques personnes qui travaillaient pour cela mais de nos jours vous  avez créé des agences qui servent à rien.

Faites un tour a Oyem non seulement ce stade est dans la brousse mais aujourd'hui après la Can 2017, il sert à quoi? L'aire de jeu est redevenue une petite forêt Mr le ministre.

Pour réfectionner le stade d'Agondjé, vous n'avez pas besoin du gouvernement chinois qui a déjà fait beaucoup pour nous donner et tel joyaux ! Allez aussi a Port-Gentil car ce stade a besoin d'être aussi réhabilité ».

« On a besoin de la Chine pour ça?? Vraiment !!! Ben dans ce cas, incluez l'entretien et la maintenance pendant qu'on y est!!! On a tout pour nous, pourquoi faut-il tjrs que les autres viennent construire, rénover...chez nous? »

« Donc pour rénover ce stade, il faut aussi faire appel aux Chinois ».

« Mon Dieu, un stade c'est comme une maison d'habitation, c'est comme une route, un pont. Une infrastructure, lorsqu'elle est construite et mise en service, il faut l'entretenir pour qu'elle garde son éclat. C'est tout simple Monsieur le Ministre Franck NGUEMA.

Ce stade a été offert au Gabon par la Chine, si vous repartez vers eux, ce serait un peu comme si on vous offre un véhicule et vous revenez vers le bienfaiteur lui demander de vous le vidanger ou le laver ».

A chacun d’apprécier l’appel au soutien lancé par le ministre des Sports à la Chine et que surtout que cette possible réhabilitation tienne en compte les stades d’Oyem et Port-Gentil.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON