Football-Estuaire/Fiasco à l’élection de la sous-ligue de Libreville

Suite à un malentendu sur le collège électoral, le vote n’est pas allé à son terme. Et du coup, soit on repartira à l’élection soit la sous-ligue sera mise sous normalisation.

Les questions de football au Gabon suscitent toujours un intérêt majeur chez ceux-là qui tiennent les leviers du football. Ce week-end, la sous-ligue de Libreville a organisé son assemblée générale élective avec comme candidats Louis Bénault Obhyang Mbha, président sortant et candidat à sa propre succession, et Emmanuel Adendé, du reste président de la formation d'Olamba.

A la suite de la publication du collège électoral, annoncé à 14 votants, tous les délégués présents ont d'ailleurs pu accomplir leur devoir. Alors que les résultats du dépouillement mettaient les deux candidats sur une égalité parfaite (7-7), l'on devait alors trouver un consensus pour le choix du futur dirigeant.

Alors que certains médias présents parlent d’une confusion créée par des dirigeants de la ligue venus pourtant superviser l’élection, car voulant  l’élection d’un des leurs, tout porte à croire que cette version serait fausse sur toute la ligne.

Les faits selon un des superviseurs.

Selon Sadrick Essono Mounguengui, vice-président de la ligue, nommément cité, « les faits sont loin de ceux relatés par vos confrères ».

« Tout est parti d’une liste électorale non fiable fournie par le secrétaire général de la sous-ligue. Après l’égalité des voix constatée, j’ai envoyé les deux candidats en conclave pour s’entendre de la conduite à tenir, entendu que dans ce cas d’espèce, les textes prévoient un second tour », raconte-t-il.

Et le VP de poursuivre : « Alors que les deux parties étaient en concertation, on s’est rendu compte qu’un club, Idjengui Academie, avaient deux votants, contrairement à tous les autres qui n’en avaient qu’un seul, comme le veut d’ailleurs les textes. Pour trancher le débat, nous avons même dû appeler M. Moussavou, le président du club, qui a reconnu un seul délégué mandaté par lui ».

« Un choix nous était donné. Soit aller au second tour avec 13 électeurs, soit suspendre les travaux. Mais curieusement, un camp a choisi la seconde alternative. Ce que nous avons dû faire », a conclu le vice-président de la ligue qui a dit s’en remettre à sa hiérarchie dans les plus brefs délais.

Les deux candidats ne se sont pas accordés, découverte d’un collège électoral non fiable. Et voilà le Comex de la ligue interpellé à prendre une décision dans les meilleurs délais. Mais à ce qui semble, soit le vote sera repris soit la sous-ligue sera mise sous normalisation afin de revoir le problème du collège électoral.

 Par Jean-Claude NOUNAMO    Source : CaféSports Plus

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON