Football-Ngounié/«Le football des jeunes doit se jouer dans toutes les provinces ».

En lançant un tournoi des U17 de 14 semaines à Mouila, le ministre Moukagni Iwangou entend donner un exemple pour l’avenir de notre football.

Gabonallsport : Quel est l’objectif de ce tournoi des U17 que vous avez lancé à Mouila?

Jean De Dieu Moukagni : « Lorsqu’on fait exception du championnat d’élite qui met en compétition des seniors et des juniors, il y avait un segment à occuper, celui des jeunes de moins de 17ans. Et j’avais donc un souci d’offrir aux jeunes de Mouila un cadre d’échange et de rencontre pour faire valoir leurs talents.

Ancien président de la Fégafoot, pourquoi avoir attendu autant de temps pour lancer cette compétition ?

Les compétitions à limite d’âge ont été l’apanage du bureau fédéral que j’avais dirigé. Et en son temps, le Gabon avait qualifié toutes les catégories en coupes africaines. Et bien mieux, sous notre mandature, le Gabon avait remporté pour la première fois de son histoire une coupe d’Afrique des U23, sacre qui nous avait valu une qualification historique aux Jeux Olympiques.

C’est donc une tradition qui se vérifie et que je remets au goût du jour et pensant qu’à Mouila, il y a un potentiel très fort, des techniciens à l’ouvrage mais il manquait un cadre que nous explorons.

Cette initiative peut-elle s’étendre à l’ensemble du pays un jour ?

La Fédération gabonaise de football a juridiction nationale. C’est elle qui doit organiser ce genre de compétitions de dimension territoriale et je crois qu’elle le fait déjà, un tant soit peu. Nos moyens étant modestes, nous voulons coller nos ambitions à cette réalité.

Pour cette première édition, nous lançons avec Mouila mais proximité géographique oblige, nous comptons voir les jeunes de Fougamou et Ndendé dans cette compétition dans un proche avenir.

Au regard des quatre premières journées de ce tournoi, quel regard portez-vous sur la prestation de ces jeunes ?

Vous soulevez là une réalité palpable. Il n’y a rien de plus beau que de voir des jeunes jouer. Cela me donne d’ailleurs l’occasion de féliciter les parents qui ont accepté d’envoyer leurs enfants et qui croient en cette initiative. Et je crois que l’avenir nous donnera raison d’avoir fait ce choix de penser à la base.

Un tournoi de détection fait déjà rêver les jeunes à des carrières professionnelles. Avez-vous pensé à quelques partenariats avec l’étranger ?

Le monde actuel est déjà un village planétaire. C’est pour cela que nous voulons compter sur la presse pour faire savoir au monde entier que quelque chose se fait dans un coin du Gabon appelé Mouila. Et ce qui est extraordinaire, c’est qu’il s’agit de 450 jeunes qui jouent ici à Mouila chaque week-end et cela, pour 14 mois.

Ces jeunes sont désormais au service du monde et je serai comblé de savoir que les partenaires les observent, sont sensibles à cette compétition et s’invitent avec nous ici à Mouila.

Le football au Gabon est assez malade et vous vous lancez dans une telle opération à Mouila. N’est-ce pas un coup d’épée dans l’eau ?

Partout où jouent des footballeurs, c’est déjà ça de gagner. Je compte bien sur le ministre des Sports et la Fédération gabonaise de football pour que l’ensemble des jeunes gabonais rejouent au football dans toutes les provinces.

En ce qui concerne Mouila, nous montrons l’exemple à disant que nous sommes prêts et nous sommes déjà à l’ouvrage.

Vous n’annoncez pas par là aussi un parrainage de l’équipe provinciale promue en D1 ?

Je n’ai pas d’ambitions provinciales mais j’apporte juste ma modeste contribution pour notre équipe de la province. En tant que fils de la Ngounié, je porte Dikaki dans mon cœur et il sera notre porte-étendard ».

Réalisé par Jean-Claude NOUNAMO à Mouila

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON