Bilan 2018/La palme d’or de la communication à Pierre Alain Mounguengui

En 2018, le président de la Fégafoot a accordé une trentaine d’interviews aux médias, organisé une dizaine de conférences de presse et sa communication a réalisé une cinquantaine de communiqués de presse.

A l’heure de la mondialisation, le mouvement sportif gabonais ne semble pas encore comprendre l’importance de la communication et curieusement, certains présidents de fédérations sportives se complaisent même à cette situation.

Et cela s’est bien fait encore observer en 2018 où certains ont brillé par le manque de visibilité dans leurs activités, si activités il y a eu.

En 2018, le président fédéral qui a le plus communiqué est Pierre Alain Moungunegui. Non seulement il a été le plus visible parce qu’en année électorale, mais le président de la Fégafoot a rarement organisé une activité sans associer la presse.

Entre conférences et communiqués de presse, interviews parfois improvisées, déclarations de presse et bien d’autres activités, Pierre Alain Mounguengui reste le seul président de fédération qui a compris l’importance de la communication.

En 2018, le président de la Fédération gabonaise de football a accordé une trentaine d’interviews aux médias, organisé une dizaine de conférences de presse et sa communication a réalisé une cinquantaine de communiqués de presse sur des sujets de football divers.

La Fégafoot reste aussi la Fédération la plus visible sur la toile car disposant d’un site internet, d’une page Facebook et d’un groupe Whatsapp, qui viennent compléter cette liste communicationnelle qui fait de Pierre Alain Mounguengui le président fédéral le plus ouvert à la presse.

Mais n’en déplaisent à ses démembrements provinciaux qui, en dehors de l’Estuaire et du Woleu-Ntem, et dans une moindre mesure l’Ogooué Maritime, restent moribondes en matière de communication.

Le président de la Linaf, Brice Mbika, Alfred Bongo de la Fégaboxe, Léopold Evah de la Fégabab, Léon Folquet du Comité Olympique suivent dans cet ordre alors que les présidents de la Fégacy, Nazaire Embinga, de l’athlétisme, Martial Paraiso, du judo, Wilfried Nguéma, du wushu, Edith Florida Biyoghé, de la natation, Crésant Pambo, se bousculent pour occuper le bon dernier rang, ou mieux les non communicants par excellence.

Sur le milieu du tableau, on peut citer Mme Poncet du golf, Eric Ella du kick-boxing et Eric Watremez qui se servent de leurs pages Facebook pour balancer quelques nouvelles de leurs disciplines sportives.

Même si d’autres fédérations n’ont pas été citées ici, la question reste celle de savoir jusqu’où ira-t-on avec ces habitudes qui relèvent déjà d’un autre âge.

Nous osons espérer que 2019 sera l’année de la communication dans le mouvement sportif gabonais avec la création des cellules de communication qui n’existent jusque-là que de nom.

Par Jean-Claude NOUNAMO

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON