Fégafoot/Le football gabonais aujourd'hui vu par Pierre Alain Mounguengui

Au cours d’une conférence de presse ce lundi à Libreville, le président de la Fédération gabonaise de football a répondu à toutes les questions de la presse gabonaise sur le football gabonais.

Depuis sa réélection à la tête de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot),en avril dernier, le président Pierre Alain Mounguengui n’avait pas encore fait une sortie officielle avec la presse nationale et internationale.

Entouré de certains de ses collaborateurs, ce lundi 26 novembre, l’homme s’est livré à cet exercice.

Le chantier du projet Goal qui va se poursuivre après la mission de la Fifa au Gabon d’ici là, l’intrusion au sein de l’équipe nationale des éléments extérieurs à la Fédération qui va enfin prendre fin au risque de se voir citer publiquement le nom, la charte de l’équipe nationale déposée au ministère des Sports depuis Blaise Louembé et qui traine toujours, la question des joueurs qui se disent abandonnés et qui semblent vouloir jouer dans la mauvaise foi, sont une étape des problèmes évoqués par les journalistes et bien éclairés par Pierre Alain Moungunegui.

Restant dans le volet des Panthères du Gabon et précisément du cas Pierre Emérick Aubameyang, le président fédéral a laissé ce compatriote jouir de sa liberté même si apparemment aux yeux du grand public, le devoir de la patrie ne serait pas la priorité du capitaine des Panthères du Gabon.

Quant aux sélections U23, elles n’ont pas pu effectuer le déplacement du Maroc pour livrer leurs deux matches amicaux, sur orientation de la tutelle qui tient à se mobiliser pour la qualification de l’équipe A pour la Can 2019.

A ces questions, le président fédéral a également déploré l’acharnement de certains médias sur la question des recettes des matches des Panthères. Pierre Alain Mounguengui s’est dit étonné de n’avoir jamais entendu parler de ce problème de 2013 à septembre 2018, temps où cet argent était géré par une structure récemment supprimée.

S’agissant de la situation du football féminin, le patron de la Fégafoot entend maintenir le championnat national de Tchibanga mais tient aussi à voir les ligues provinciales travailler pour cette catégorie qui malheureusement va encore attendre pour se repositionner dans les compétitions internationales.

Quant aux relations entre la Linaf et la Fédération et partant du championnat national, le président fédéral a dit avec des mots justes laisser la Linaf dans son autonomie de gestion même si des exigences de la Fifa et de la Caf pourraient constituer un malentendu dans l’avenir.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON