Afrobasket zone 4/Géraldine Robert déçue par la décision du ministre des Sports

La capitaine des Panthères, qui revient d’ailleurs sur plusieurs péripéties antérieures des Pantheresses, déplore la décision de Bilié By Nzé sur sa page Facebook.

« J’ai appris très tard dans la nuit d'hier que Les Panthères Basket (l’équipe féminine), dont je suis la capitaine, ne prendraient plus part aux éliminatoires de la Can qui se dérouleront au Cameroun dans quelques jours. Beaucoup de choses se sont dites sur le pourquoi, le comment, beaucoup d’incompréhension.

En 2015, après un beau parcours à la Can et aux Jeux Africains, on nous avait promis un championnat masculin, féminin, et petites catégories, afin de relancer le basketball gabonais. Rien.

En 2017, toujours sans championnats, les locales avaient commencé à se préparer pour les éliminatoires de la Can 2017, et mon club de Montpellier, ayant été averti bien avant, m’avait donné l’accord pour les rejoindre.

Pour des raisons diverses (pas de vraie préparation, pas de championnat, etc...), nous n’avons pas pris part à ces éliminatoires... Un choc et une grosse déception pour mes filles et moi...

J’ai été invitée à participer à la Can féminine au Mali cette même année, et plusieurs personnes me demandaient pourquoi le Gabon n’y figurait pas. Je ne savais pas quoi leur répondre.

Aujourd'hui, après plusieurs semaines de préparation, on apprend que les filles ne partent plus aux éliminatoires. Plusieurs raisons sont évoquées, comme en 2017.

Concernant mon indisponibilité, le Président de la Fédération et le Ministère des Sports étaient tous au courant qu’il y avait des chances que je ne puisse pas participer à ces éliminatoires.

Je suis déçue pour le Président de la Fédération, pour toutes ces filles qui se sont entraînées sans relâche. Ce sont les athlètes qui, malheureusement, paient les pots cassés...

La suite? Le sport au Gabon va mal, nous le savons tous. Mais pour le moment, à part juste ce constat amer, que faisons-nous concrètement pour changer les choses? Quand allons-nous respecter le SPORT? Lorsque nous allons comprendre que le sport est une richesse dans un pays, une de ses plus belles vitrines et qu’il participe à son développement, on aura tout compris.

Courage aux filles et surtout ne baissez pas les bras, continuez à pratiquer ce sport car la volonté de s’améliorer et de réussir est personnelle ».

Par Jean-Claude NOUNAMO

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON