Basketball/Réconcilier les frères-ennemis pour construire le basketball en 2019 !

Suspension de la ligue de l’Estuaire et non reconnaissance de son élection par la Fédération, dérapages du président fédéral, Marius Assoumou se porte apôtre de la réconciliation pour sauver le basketball.

En se souhaitant les vœux les meilleurs et en faisant le bilan de l’année 2018 qui vient de partir, la grande famille du basketball gabonais veut en finir avec les conflits de l’année écoulée et entrer en 2019 avec une nouvelle dynamique. Voilà l’objet d’une réunion tenue par Marius Assoumou Ndong alias Kemp, ancien international gabonais, en fin du mois de décembre dernier à Libreville.

Anciens et nouveaux dirigeants de la ligue de l’Estuaire et de la fédération, dirigeants des clubs et associations, arbitres et anciens joueurs ont décidé de s’asseoir afin de trouver les voies et moyens qui pourront mettre fin au conflit Fédération-Ligue de l’Estuaire, ligue-mère du basketball au Gabon.

En reconnaissant l’autorité suprême de la Fédération sur la discipline au Gabon et visiblement certaines faiblesses de l’actuelle équipe dirigeante de la Fégabab, Marius Assoumou, dont l’initiative est largement saluée ici et là, estime qu’il n’y aurait pas péril en la demeure.

Bien qu’il soit devenu politique aujourd’hui, l’homme n’oublie jamais d’où il vient : le basketball qui «a fait de moi ce que je suis aujourd’hui ».

Pour Marius Assoumou, qui aurait déjà assez d’éléments sur ce dossier et ainsi « meurtri » de la situation,  «Il est temps de se retrouver tous autour d’une table pour que des solutions soient trouvées d’abord pour aplanir nos différends et arriver à faire en sorte que l’intérêt supérieur de l’épanouissement du basket, et de nos enfants soient au centre de nos priorités».

Ne voulant pas aller seul dans cette aventure (médiation) somme toute imprévisible, l’ancien international a donc mis en place deux collectifs d’une crédibilité avérée, celui des anciens et actuels internationaux et celui des responsables des clubs et associations.

Premier round terminé, on entre en 2019 avec le second round, celui d’aller rencontrer le président fédéral. « Nous allons constituer un petit groupe de personnes pour aller vers l’aîné qu’il est, prendre ses orientations, parce que c’est lui qui incarne le basketball au Gabon», a indiqué celui qu’on appelle déjà le médiateur de la crise du basketball.

En attendant cette rencontre, vivement  que l’année 2019 soit celle de la réconciliation de la famille déchirée du basketball gabonais.

Par Chil MUAKA

 

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON