Basketball/Léopold Evah clair et rassurant

Comme annoncé la veille, le président de la Fédération gabonaise de basketball (Fégabab) a donné une conférence de presse ce jeudi afin d’édifier l’opinion publique sur les questions d’actualité du basketball national.

A mi- mandant, Léopold Evah s’est réjoui de son bilan qu’il a considéré de positif et qui s’est résumé sur des actes visibles. « La première année, nous nous sommes attelés à rétablir la confiance avec les instances internationales notamment la Fiba. La deuxième année, nous avons réorganisé les compétitions nationales comme le souhaitait la tutelle », a indiqué le président de la Fédération, évoquant la coupe du Gabon.

« Le partenariat avec Wilson, nouveau partenaire de Fiba pour la nouvelle compétition 3x3 vient de nous doter d’un terrain spécial pour cette compétition, sur une quarantaine de pays. Faut-il citer  aussi les multiples formations de Fiba ? ».

Occasion lui a été donnée en même temps de présenter quelques perspectives pour ses deux dernières années, même si une Assemblée générale de mi-mandat est attendue à Koulamoutou en décembre prochain.

« Notre plus grand défi sera d’envoyer aussi nos gars à l’international, le problème des compétitions nationales étant réglé. Après le 3x3, nous allons nous lancer ensuite dans la compétition 5x5 », a-t-il indiqué.

Quant au malentendu avec la ligue de l’Estuaire, le président Evah a simplement dit qu’il n’existe aucune crise au basket mais d’une méconnaissance des textes. Et cela trouvera une solution quand les uns et les autres se remettront réellement en cause.

Léopold Evah ne pouvait pas finir cette rencontre avec la presse sans revenir sur la question de la compétition ratée en RDC par CAS 1987 et Les AS de l’Estuaire.

Selon lui, l’Etat gabonais via la Fédération a rempli sa part de responsabilité en prenant en charge, comme le veut la loi, le transport des deux équipes. « Mais curieusement, on constate que c’est une seule équipe qui s’agite au motif qu’on ne l’aurait pas aidé pour effectuer le déplacement. Les AS de l’Estuaire ont manqué de sincérité envers la Fédération et envers eux-mêmes en refusant de nous dire qu’ils n’avaient rien du tout », a relevé le président fédéral.

Selon lui, « CAS 1987 sachant qu’ils n’avaient pas les moyens d’aller se faire prendre en charge en RDC comme le dit la loi, nous ont signifié qu’ils ne pouvaient plus se rendre à Kinshasa. Mais nous ne comprenons pas pourquoi seuls Les AS de l’Estuaire s’agitent autant alors que les deux clubs ont connu la même situation ».

Situation qu’a déploré le président de la Fégabab car c’est des forfaits qui valent près de 16 millions de FCFA pour les deux clubs à payer comme sanctions.

Autre défi à relever, c’est celui de relancer les Panthères du Gabon, hommes et dames, dans les différentes compétitions internationales.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON