Cyclisme/Rodney Khalifa lance à nouveau un cri d'alarme aux autorités sportives

Il avait claqué la porte de l’équipe nationale à quelques jours de la Tropicale en janvier dernier pour mauvaise préparation. Et voyant venir le même scénario, le jeune cycliste vient lancer une alerte aux autorités sportives et, partant, au Premier Ministre.

« Madame le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Monsieur le Ministre des Sports, Monsieur le Directeur Général de l’ONDSC, ainsi que Monsieur le Directeur Général des Sports...

Nous sommes certes dans une angoisse quotidienne, depuis le début de cette année 2020, face aux ravages faits par la pandémie de la Covid-19, pandémie avec laquelle nous sommes contraints de vivre actuellement, et dont le respect des mesures- barrières s’impose pour une baisse de contagion à travers le monde.

Toutefois, malgré cette paralysie mondiale, nous devons nous efforcer d’aller de l’avant et essayer d’atteindre nos objectifs respectifs.

Messieurs les autorités (susmentionnées), je m'adresse particulièrement à vous sur le cyclisme gabonais ; le cyclisme qui est non seulement ma vocation, mais également celle de plusieurs jeunes gabonais.

Par ma voix, tous les cyclistes gabonais vous expriment  leur sentiment de détresse en vue de la prochaine édition de la Tropicale Amissa Bongo.

Nous savons tous quelle est la grandeur de cette compétition à l’échelle mondiale. Nous souhaitons de ce fait le bon déroulement de celle-ci et par la même occasion quelle soit un événement permettant aux Gabonais doublier pour un moment la peur engendrée par la situation sanitaire mondiale actuelle, et permettre au peuple  gabonais de retrouver la joie des évènements sportifs au Gabon.

À cet effet, nous avons besoin de votre attention, de votre aide effective et surtout de vos encouragements pour la préparation des coureurs gabonais, car nous sommes les acteurs de cet événement au compte de notre beau pays le Gabon, et c’est nous qui serons sur le terrain afin de faire vivre à l'ensemble du pays une sortie de tristesse causée par le Coronavirus.

Comme le dit un adage « Tant qu’il y a vie, il y a espoir », alors nous avons l’espoir que ce cri d’alarme vous parvienne et que vous n’en soyiez pas insensibles, car les cyclistes gabonais sont pétris de bonne volonté́, et à cette volonté́ ne manque plus que des encouragements de votre part. »

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON