Athlétisme-Mouila/Ces sportifs qui continuent de pleurer les compétitions !

Comme il y a deux ans ces jeunes sprinteurs se sentaient abandonnés, non seulement jusqu’à ce jour leur situation n’a point évolué, on se rend même compte qu’ils sont de plus en plus nombreux à pleurer.

  Lorsqu’il y a deux ans nous avons fait un reportage sur la situation malheureuse des athlètes de Mouila, des talents et vocations abandonnés à eux-mêmes, nous pensions que leur situation allait se transformer en joie. La joie de courir, de faire du sport et penser aller le plus loin possible.

Curieusement, non seulement jusqu’à ce jour leur situation n’a point évolué, mais on se rend même compte qu’ils sont de plus en plus nombreux à pleurer.

Ludovic Mbagou (800, 1500 et 5000m), Dick Lepenga (100m), Serge Alan Boudianza Mbembou (1500 et 5000m), Walker Massassa (100 et 5000m), Van Mamboundou (100 et 1500m) et Karl Ngouassa (800, 1500 et 5000m) sont quelques-uns des jeunes sprinteurs de Mouila qui veulent s’exprimer sportivement.

« Depuis votre passage ici à Mouila sur la question, rien n’a changé. Nous sommes toujours dans l’abandon à nous-mêmes. Nous seulement ici à Mouila on n’a pas de matériels mais aussi on ne sait pas quel rôle joue la ligue provinciale, qui nous a dit que ce n’est pas de sa faute mais qu’elle ne reçoit rien de la Fédération », a indiqué Ludovic Mbagou, le porte-parole du groupe.

Dans une localité qui regorge de hauts cadres et alors qu’aux dires de certains témoins, l’athlétisme était suivi dans la Ngounié jusqu’en 2013-2014,  les jeunes athlètes disent ne voir leurs cadres qu’épisodiquement. « Nous on voit seulement les cadres quand on effectuait les déplacements pour venir juste nous encourager verbalement. Mais avant et après les compétitions, on ne les voit jamais », a déclaré le jeune athlète.

Au moment où notre pays se lance dans la redynamisation du sport dans l’ensemble, les athlètes de Mouila veulent compter sur le ministre des Sports qui venait de faire une dotation aux jeunes de Makokou.

« Le message qu’on lance au ministre des Sports c’est de ne pas penser seulement à l’Ogooué Ivindo. Nous, coureurs de Mouila, avons aussi besoin d’un minimum de matériel pour travailler », ont-ils lancé.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON