Athlétisme /Un pas avec Carmen Ndaot et les athlètes de Port-Gentil !

Contente de voir des jeunes gabonais, notamment ceux de Port-Gentil, dévoués pour l’athlétisme, l’ancienne ministre entend désormais jeter un regard particulier sur les athlètes de l’Ogooué-Maritime.

Souriante, joyeuse et avec un regard attendrissant de mère, Carmen Ndaot, l’ancienne ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat national, est allée visiter les valeureux coureurs de la ligue d’athlétisme de l’Ogooué-Maritime dimanche dernier après le 10km de Port-Gentil.

Une compétition qu’elle a, d’entrée de jeu, apprécié à sa juste valeur. « C’est d’abord une fierté du fait que cette compétition se déroule dans l’Ogooué Maritime et qu’elle prenne de l’ampleur aujourd’hui. Tout aussi contente qu’elle donne déjà des records en Afrique », a-t-elle déclaré.

Face à la forte mobilisation des jeunes de sa localité et surtout de ceux qui ont couru sous le label de la ligue provinciale, Carmen Ndaot, s’est dit tout aussi ébahie de voir leurs performances. « J’ai eu beaucoup d’émotion en rencontrant tous ces jeunes et j’ai été agréablement surprise de savoir qu’il y a autant d’athlètes de haut niveau à Port-Gentil, qui ont compéti et qui sont montés sur les plus hautes marche du podium ».

Une joie qu’elle a d’ailleurs exprimée en remettant une enveloppe assez consistante à ces vaillants sportifs de la ligue.

Des talents à soutenir

Mais n’eût été les sacrifices personnels du président de la ligue, Zachée Nziengui, pour faire bouger les choses dans la capitale économique, les jeunes ont posé le problème de manque de suivi et de soutien à l’ancienne athlète internationale (saut en hauteur) que fut Carmen Ndaot.

Et sur ce point, elle s’est refusée de toute démagogie. « Je pense que le problème de suivi de ces athlètes relève de la Fédération. Ce qu’on espère avec le ministre des Sports, c’est que les choses avancent assez vite afin de permettre à ces jeunes de pouvoir mieux exprimer leurs talents. On a vu que nous avons des talents qui ne demandent qu’à être révélés davantage pour qu’en définitive ces jeunes-là, dans leur ensemble, puissent travailler dans les meilleures conditions possibles », a-t-elle déclaré.

La Grande Nuit Sportgentillaise, le 10km d’Oyem et le 10km de Masuku sont autant de compétitions à court terme qui devraient accueillir ces athlètes de Port-Gentil. Et là, Carmen Ndaot s’est voulu rassurante. « Ce qui est sûr c’est que j’ai toujours pu, tant que cela est possible, encourager notre jeunesse et particulièrement ceux de Port-Gentil. Il n’y pas de raison que les choses changent ».

Et si réellement les autres politiques du pays en faisaient autant pour le sport national qui a si besoin de mécènes !

Par Jean-Claude NOUNAMO

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON